Les infirmiers du sud Kivu dénoncent les mauvaises conditions dans lesquelles ils travaillent en province et partout au pays

Pendant que le monde entier célèbre la journée mondiale des infirmiers ; les infirmiers du sud Kivu dénoncent les mauvaises conditions dans lesquelles ils travaillent.

Ces derniers demandent au gouvernement congolais de tout mettre en œuvre afin d’améliorer leurs conditions de travail ainsi que leurs primes de risque. Pour ces prestataires de la santé ; les conditions dans lesquelles ils prestent sont déplorables.

Ces derniers citent la prime de risque variant entre 10000Fc et 12000Fc ; une somme qui ne les permettent pas de nouer les deux bouts du mois.

Les infirmiers soulignent que les moyens mis à la disposition pendant les heures de service sont insignifiants.

« Souvent nous travaillons sans salle de repos ou matériel pour se protéger pendant l’exercice de notre fonction » a lancé Ghislain BARHOLERE directeur de nursing à l’hôpital de Panzi.

Rappelons que les infirmiers de la RDC avaient déposé un cahier de charge au près du gouvernement central depuis 2016.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*